21/09/2018

OU EST LA LIBERTE D?EXPRESSION ?

-Marche pour la vie 2018-marchepourlavie.jpg

 
 
Place fédérale Berne samedi 15 septembre cette marche se transforme en  rassemblement car des anarchistes sèment le désordre régulièrement. La police est très bien organisée et a ceinturé toute la place et fermer tous les accès en effectuant des contrôles.14316873_193566711064699_156025235062876813_n.jpg
C'est un comble en démocratie du non respect de ceux qui ne pensent pas comme eux ! Il faut lutter contre la pensée unique !
Le programme se veut progressiste dans le sens qu'il brise le tabou de celles qui souffrent après un avortement.
Une jeune maman témoigne de sont passé qui après avoir avorté est entrée en dépression suivie de drogues et d'alcool nous dit sa reconnaissance d'avoir rencontré des gens qui l'on aidé à reconstruire sa vie.  Maintenant elle est mariée et a deux enfants. Il y a eu aussi des temps de musique et chants. Une femme qui a fondé un centre d'aide nous parle des blessures psychologiques et physiques (syndrome post avortement) et comment sortir de cet état pour retrouver la dignité et reconstruire une vie de famille.
30712500_1686050901473844_5749015480290742090_n.jpg36912809_471566216598079_2425793422792065024_n.jpg
 
Un plaidoyer est donné contre la destruction de la féminité : Ils sont trois intrus :  le 1er se nomme "liberté" qui provoque de l'égoïsme où l' homme en général n' assume pas. Le 2ème se nomme "vérité" pour relativiser une situation et écraser la douleur de la culpabilité sans l'apaiser.Le 3ème se nomme " égalité" qui met en avant le machisme au mépris du partage et surtout la complémentarité solidaire entre femmes et hommes.
  
12806138_10205971859995631_6895830315594610970_n.jpg
 
 
 
 
 
 
 
Une pétition est lancée elle a pour but que les autorités doivent mettre en place une information dans les cours d' éducation sexuelle, les universités, les cabinets médicaux, les centres de conseil et les médias sur les conséquences et risques de l'avortement, pour éviter les tragédies humaines qui nuisent à l'épanouissement et interpersonnelle sans parler des coûts pour le système de santé.
 
Donc corriger l'image partiale qui est donnée de l'avortement auprès du public. Afin que la vie d'un enfant à naitre puisse de nouveau être une priorité absolue.
 
Jean Luc RUFFIEUX  DSC04989.JPG
 
 
(Il y a des "Marches pour la vie" aussi dans toutes les grandes capitales occidentales, Washington y comris)
ET BIENVENUE POUR L'ANNEE PROCHAINE EN 2019.
 
SRG 

10:17 Écrit par Sylvie RG | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | |

Commentaires

Bravooo... pour l'année 2019 ça sera probablement à Z"urich

Écrit par : Sylvie Ruffieux Guignard | 21/09/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.