15/01/2016

Assez des injures !

Assez d’injures !


Assez d’injures !

J’en ai assez de cette société où les minorités s’imposent ! On est opposé à l’immigration on est xénophobes et racistes. On est contre le mariage pour tous on est homophobe. On pense que la femme est plus faite pour faire le ménage, on est machiste (bientôt on ne pourra plus dire que c’est la femme qui est enceinte et pas l’homme !!!). Quand on est injurié de la sorte, le débat n’avance guerre, car le fait de proférer le mot « raciste », notamment permet à l’émetteur de troubler le récepteur afin qu’il se justifie. On ne peut plus transmettre ce qu’on veut sans se faire faire offenser. On a l’impression de consulter un psychanalyste pendant un débat, surtout que ces insultes sont presque toujours infondées. Il y a un sentiment de culpabilité lié au passé, parce que ces minorités avaient moins de droit. Ainsi, toute personne qui critique même sur un détail, une minorité sera automatiquement taxée de quelque chose. Par exemple : il est très mal vu de nommer une personne de couleur noire « un noir ». Etrangement, il semble plus convenable de dire « un black ». Pour information « black » veut dire « noir » en anglais. C’est comme si on veut une société si égalitaire qu’on renie nos différences ! Nous sommes dans une société qui opprime tout individu éprouvant de la gêne face au principe d’égalité absolue vers lequel on tend. J’en ai assez de ne pas pouvoir m’exprimer librement parce que je suis un homme, suisse, blanc, chrétien, patriote, en bonne santé ! Je me fais sans arrêt blâmer !

Josué Ruffieux Corsier/Genève (19 ans) pour le journal Impulsion UDF-EDU Genève et Tribune de Genève

impulsion.jpg

 

 

16:37 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

Commentaires

exact. sauf que.
N'oubliez pas qu'ici le suisse d'origine et de famille /non binational, n' est qu'une minorité sans voix, est extrêmement vulnérable de ce fait sur le marché de l'emploi

et que Genève y perd ses racines du fait des politiques libérales de ce canton.

ABE

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 15/01/2016

Il a raison. Le conformisme des "juges" est de moins en moins supportable. Leur refus du débat en dit long sur leur fibre démocratique. Après on peut ne pas être d'accord, ou on peut l'être, mais au moins on discute. De tout. Il n'y a pas de nouveau tabou acceptable. Il n'ont pas le monopole de la morale.

Écrit par : hommelibre | 15/01/2016

Pendant que l'occident se mord la queue à se poser des questions de "droitsdel'hommistes" l'islam lui la met de plus en plus profond et sans se poser de questions.

Écrit par : norbert maendly | 15/01/2016

"Ainsi, toute personne qui critique même sur un détail, une minorité sera automatiquement taxée de quelque chose" Cela se passe comme ça depuis longtemps et c'est visiblement leur technique de combat. Le tapis de bombes verbales pour écraser. Comme vous serez incapable de répliquer avec autant de mauvaise foi qu'eux, il faut trouver d'autres manières. Être moins généreux dans la parole pour moins se dévoiler et discuter avec les gens qui n'appliquent pas ces méthodes. Mais attention aux leurres. Par exemple, ce matin sur la Première de RTS, Tarik Ramadan disait des choses très justes. Que les Musulmans devaient se distancier très fort des djihadistes, etc, etc. Mais à la fin, grand discours sur la grandeur de l'Islam.

Écrit par : Géo | 15/01/2016

Oui c'est un peu vrai

Écrit par : S.RUFFIEUX GUIGNARD | 18/01/2016

Les commentaires sont fermés.